AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La figure de la géante Hyrrokkin dans la tradition scandinave

Aller en bas 
AuteurMessage
Wodfraeca Werewulf
Niflungen


Messages : 5
Date d'inscription : 25/01/2019

La figure de la géante Hyrrokkin dans la tradition scandinave Empty
MessageSujet: La figure de la géante Hyrrokkin dans la tradition scandinave   La figure de la géante Hyrrokkin dans la tradition scandinave I_icon_minitimeJeu 28 Fév - 12:59

« Völuspá 31-32
Tefldu î tûni, teitir vâro,    
Ils jouaient aux tables dans l’enceinte ; ils étaient joyeux,
Var þeim vettugis vant or gulli.    
Rien ne leur manquait et tout était en or.

Völuspá 41-42
Unz þriâr komo þursa meyiar    
Alors arrivèrent trois Vierges Thurses
Amáttkar miök, ôr Jötunheimom.                
Très-puissantes du monde des Iotes.

Völuspá 47-52
Þaðan komo meyiar margs vitandi              
De là sortirent les trois Vierges de beaucoup de science,
Þriâr or Þeim sae ē und Þolli stendr:  
De ce lac qui est au-dessous de l’arbre :
Urð hêtu eina, aðra Vēðandi;    
Urd se nommait l’une, l’autre Verdandi ;
Skâru â skîð : Skuld ēna Þriðiu:
Elles gravèrent sur les planchettes : Skuld était la troisième :
Þoer lög lögðu, Þoer lîf kuru,    
Elles consultèrent les lois, elles interrogèrent le sort,
Alda börnom örlög at segia.    
Et proclamèrent la destinée aux enfants des hommes.

Selon la Völuspá, l’arrivée de trois géantes annoncent la fin de l’Âge d’Or. Ces trois personnages sont régulièrement identifiés comme les trois Nornes et leurs noms cités, mais une autre possibilité permet de les identifier sous d’autres figures, celles de Gullveig-Heid, l’Ancienne de la Forêt de Fer et une géante douée pour la sorcellerie et admise à Asgard comme servante des déesses. Celle-ci est d’une nature triple dont le souvenir a été conservé edans la Völsungasaga.

1. Une figure thursienne multiple ?

Selon la Gylfaginning, Hyrrokkin « Racornie par le feu » ou « Ratatinée par le feu », fut la géante qui mit à l’eau le navire Hringhorni sur lequel reposait le corps de Baldr, assassiné par son frère aveugle sous la ruse de Loki. Incapable de déplacer le vaisseau, les dieux firent appel à Hyrrokkin.
Cette dernière arriva chevauchant un loup et tenant des serpents venimeux en guise de rênes. Odin demanda à quatre Berserkir de maîtriser sa monture, mais ils échouèrent.
La géante poussa le bateau d’un seul geste et des étincelles jaillirent des rondins placés sous la quille tandis que la terre se mit à trembler. Thor, furieux de la puissance de la géante, saisit son marteau, mais les dieux lui demandèrent d’être magnanime.  
Hyrrokkin était intéressante par deux aspects de son caractère. Le premier était le symbolisme lié à sa monture, le loup, un animal proche du monde des morts. Il était l’ennemi des dieux ou leur instrument. Par ailleurs, cette bête symbolisait les forces de la nuit, s’opposant au caractère lumineux et solaire du dieu Baldr. La géante tenait dans sa main un serpent, animal chthonien lié à la vie et à la mort. Cette bête venimeuse se référait aux deux mondes.
Le second fait était lié au statut de mort du dieu Baldr assassiné. Dans les mœurs de l’époque, un défunt pouvait empêcher sa famille ou ses amis de l’approcher tant que vengeance ne lui était pas rendue. Hyrrokkin se servait de sa magie pour le libérer de ce procédé et permettre à l’âme de Baldr de partir vers le royaume de Hel en provoquant l’incinération du navire.

2. La géante de glace

Loki était marié à Angerboda « La Fauteuse de mal » ou « Celle qui annonce le malheur », une géante de glace qui accoucha de trois enfants. Les dieux enlevèrent sa progéniture quand ils comprirent la terrible menace qu’ils représentaient.
Alfadr, c’est-à-dire Odin, demanda aux Ases de les faire présenter devant lui. Le dieu jeta le Serpent dans la mer située autour des terres pour l’enserrer de ses anneaux en se mordant la queue.
Puis, il jeta Hel dans le Niflheim avec le pouvoir sur neuf mondes afin de répartir les hommes morts de vieillesse et de maladie qu’elle recevait.
Dans un mythe, lorsque le dieu borgne Odin consulta la voyante décédée, celle-ci découvrit l’identité du dieu malgré son déguisement. Pour cela, Odin traita la défunte de trois fois la mère des Thursar.

3. Aurboða-Hljod

Donc selon la Völuspá, les dieux vivaient dans l’Âge d’Or jusqu’à l’arrivée de trois géantes, identifées comme Gullveig-Heid, l’Ancienne de la Forêt-de-Fer et une géante habile en sorcellerie admise à Asgard comme servante des Asesses.
Or, la Völsungasaga, chapitre 2, rapporte que la fille du géant Hrímnir a d’abord habité à Asgard en tant que servante de Frigg, puis sur terre pour répondre favorablement au souhait d’un couple royal sans enfant qui en voulait ardemment un. Dans ce récit, la géante est nommée Hljod.
Selon l’Hyndluljóð, la fille de Hrímnir s’appelle Heið, et ne mentionne aucune de ses soeurs, mais un frère Hrossþjófr « Voleur-de-chevaux ».
La Volsungasaga rajoute que, pendant son séjour sur terre, la fille de Hrimnir devint l’épouse d’un roi, et aussi la mère et la grand-mère des loups-garous, qui infestaient les bois.
Une servante, Aurboða, une völva de la race des géantes, est également citée auprès de la déesse Freyia et nous soulignons que cette divinité enseigna le seiðr au dieu Odin, or les géants sont les maîtres de la sorcellerie et l’Hyndluljóð de confirmer :
Freyr átti Gerði,                   « Freyr a épousé Gerd,
hon var Gymis dóttir,          elle était la fille de Gymir
jötna ættar, ok Aurboðu;      et Aurboda, la famille des jötuns. »

4. Gullveig-Heid

Völuspá 105-114 :
Þat man hon                        Elle se rappelle
fôlkvîg  fyrst î heimi,           Cette première guerre dans le monde,
er Gullveig                           Lorsqu’ils avaient placé  Gullveig
geirum studdo,                    Sur des piques,
ok î höll Hárs                        Dans la demeure du très-Haut
hana brendo;                     Et l’avaient brûlée.
þrysvar brendo                    Trois fois ils l’avaient brûlée,  
þrysvar borna,                     Trois fois elle renaquit,
opt, ósialdan,                      Brûlée souvent, pas rarement,
þô hon ën lifir.                     Pourtant elle vit toujours.
Heiði hana hêtu                  On l’apppelait Heidur
hvars til hûsa kom;           Dans les maisons où elle entrait,
völu vel-spá,                       Une voyante clairvoyante,
vitti hon ganda.                   Elle conjura avec des baguettes
Seið hon kunni,                   Elle savait la magie,
seiði hon leikin;                   Elle abusait de la magie,
æ var hon ângan                 Elle était toujours les délices
illrar þjóðar.                        De la race méchante.

Gullveig est la fondatrice de l’art diabolique, admise à Asgard et fréquentant particulièrement la déesse Freyja.
Dans un récit, Freyja, trahit par une femme de son entourage à la solde des géants, fut enlevée puis délivrée. Cette femme la rendit joyeuse et la mit en confiance en accomplissant les devoirs de servante. Celle-ci serait Gullveig-Aurboða.
Puis, les dieux brûlèrent Gullveig pour avoir répandue la sorcellerie parmi les humains et pour sa fascination pour l’or. Elle fut brûlée trois fois et ressuscita trois fois.
« Trois fois brûlée et trois fois ressuscitée,
Souvent, pas rarement, pourtant elle vit toujours »
Et l’Hyndluljóð nous enseigne :
« Loki át hjarta                  Loki a mangé le coeur
lindi brenndu,                     Un peu brûlé,
fann hann halfsviðinn         Il a trouvé à moitié roussi
hugstein konu                       La pierre de vie de la femme. »

Il est dit qu’une créature maléfique eut le cœur brûlée mais les flammes n’en consumèrent que la moitié car elles ne pouvaient détruire la vie elle-même qu’il contenait.
Les cendres et le reste du cœur furent jetés et Loki avala la moitié qu’il trouva. Ce dernier contenait l’âme de Gullveig et elle influença le dieu.
La sorcière consommée, Gullveig-Angrboða, développa la part féminine en Loki en accouchant de Sleipnir et le dieu devint également le père de tous les flagð : Fenrir, le Serpent de Midgard et Hel, car Gullveig-Angrboða, morte trois fois, ressuscitée trois fois, offrira à Loki la capacité d’engendrer ces trois êtres suprêmes mis à l’écart par les dieux. Chaque renaissance, après une incinération, lui permit de porter une créature extrême, soit trois créatures extrêmes.
L’âme de Gullveig consommée influencça également la part mauvaise du dieu Loki et le dieu devint  le père de tous les trolls flagð venus au monde.

5. L’Ancienne de la Forêt-de-Fer

« Austr sat in aldna î Iárnviði      
À l’Orient elle était assise, cette vieille dans Iarnvid,
ok foeddi þar Fenris kindir;  
Et y nourrissait les enfants de Fenrir :
vërðr af þeim öllom einna nokkurr          
Il sera le plus redoutable de tous, celui
tûngls tiûgari î trölls hami.        
Qui, sous la forme d’un monstre, engloutira la lune.
Fyllisk fiörvi feigra manna,          
Il se gorge de la vie des hommes lâches,
rýðr Ragna siöt rauðom dreyra;      
Il rougit de gouttes rouges la demeure des Grandeurs ;
svört verða sólskin um sumar eptir,
Les rayons du soleil s’éclipsent dans l’été suivant,
veður öll válynd. Vituð ér ën - eða hvat?  
Tous les vents seront des ouragans. – Le saviez-vous ? »

Dans la Forêt-de-Fer, Angrboða est la Vieille géante ou l’Ancienne, vivant avec un géant-gardien gýgjar hirðir, dont l’épithète est Eggþér « Gardien-épée ». Ce dernier garde des troupeaux monstrueux.
Selon la Völuspa, Eggþér est heureux de l’approche du Ragnarok et joue de la harpe, assis sur un monticule.
Chez les anciens Scandinaves, le loup était une figure de la nuit, inconnue et redoutée. Il était l’instrument ou l’ennemi des divinités. Sköll « Moqueur » ou « Bruyant » poursuivait le Soleil « Le dieu à face brillante » jusqu’à l’horizon « L’abri des forêts » et Hati « Ennemi Haineux » pourchassait la Lune « L’épouse éblouissante du soleil » qu’il précédait. Sköll et Hati étaient les fils de Hródvitnir, c’est-à-dire le loup géant Fenrir, et de la vieille géante Iarnvida de la forêt de Fer Iarnvid. Quand ces deux loups de la race des Managarm « Chiens de la Lune » saisiront leurs proie débutera le Ragnarok. Sköll et Hati étaient les deux fils du loup suprême, par excellence, et incarnaient la gueule de l’animal dévorant sa proie.
Le loup était le synonyme de sauvagerie et la louve de la débauche. Symboliquement, le loup était positif ou négatif selon les attributs qu’on lui prêtait. Ainsi, cet animal devenait symbole de lumière, un héros-guerrier ou un ancêtre mythique chez les Scandinaves et les Grecs.
Dans l’imagerie du Moyen Âge européen, les sorciers se transformaient généralement en loup afin de se rendre au Sabbat dirigé par le Diable tandis que les sorcières s’habillaient de jarretelles en peau de loup. Dans d’autres pays, comme l’Espagne, le loup était la monture des sorciers.
Le loup était aussi lié au symbolisme du dévoreur à l’image de sa gueule, archétype de la vie et de la mort, du jour et de la nuit car la gueule dévorait et rejetait, elle était donc initiatrice.

6. Hyrrokin est Gullveig

Selon certaines sources, Hyrrokin serait l’épithète d’une géante et la signification même de son nom nous réfère évidemment à Gullveig, trois fois incinérée et trois fois ressuscitée. D’ailleurs, elle serait davantage brûlée que consumée par les flammes. Hyrrokin serait donc elle aussi à identifiée comme Aurboða-Gullveig-Hjold-Heid-l’Ancienne de la Forêt.
Selon les textes mythologiques, deux familles de dieux nordiques étaient recensées, les Ases et les Vanes. Ces dieux personnifiaient la fertilité des hommes, de la faune et de la flore. Les êtres divins n’étaient pas réellement des dieux, mais des hommes doués de pouvoirs, mortels et soumis au destin.
Les Vanes furent longtemps en conflit avec les Ases. L’origine de cette guerre était liée à Gullveig. Selon les contes, cette dernière était une sorcière cupide et obsédée par l’or. Écœurés de l’écouter parler de la matière précieuse, les Ases décidèrent de la jeter dans les flammes.
Elle continua de vivre au sein du feu et les dieux durent se résoudre à l’enflammer par trois fois :
« 26. Elle se souvient du premier combat livré dans le monde, lorsque Gullveig fut placée sur la pointe de l’épée, et brûlée dans les salles de Her. On brûla souvent trois fois celle qui était née trois fois, et cependant elle vit encore. »

Furieux du sort de leur magicienne, les Vanes décidèrent de la venger, mais les Ases apprirent leur décision de guerre. Ainsi, ces derniers furent les premiers à attaquer et ce combat fut le premier du monde. Fatigués des attaques incessantes, les deux clans décidèrent de vivre chacun de leur côté.
Mais tous se réconcilièrent en créant, à partir de leurs crachats, le géant d’une grande sagesse Kvasir.
Détenteur de la connaissance, de la sagesse et des sciences, il fut assassiné par deux nains, Galar et Fialar, et de son sang mêlé au miel dans deux cuves, Bodn « Récipient » et Son « Sang », et un chaudron, Odroerir «  Qui excite l’esprit », fut fabriqué l’hydromel, la source d’inspiration des poètes.
Cette guerre divine fut rapportée dans les Ynglingasaga :
« Les dieux faisaient la guerre à un peuple appelé les Vanes ; ils convinrent d’une entrevue pour la paix, qui fut conclue de la manière suivante. Les parties se rendirent près d’un cuvier ; elles crachèrent dans ce cuvier, et, au moment de se séparer, les Ases, ne voulant point laisser détruire ce signe de paix, en firent un homme appelé Qvaser. »

Après cette guerre, les deux familles de dieux, les Ases et les Vanes, échangèrent des otages qui garantissaient la paix déclarée. Hoenir, l’un des douze Ases, celui qui donna l’intelligence au premier couple humain Ask et Embla, fut envoyé comme captif parmi les Vanes avec le géant Mimir, car il avait toutes les qualités pour devenir un chef et il prit ce titre à son arrivée. De leur côté, les Vanes offrirent Njordhr aux Ases.
Désormais en accord avec les Ases, après leur guerre, les Vanes se retrouvaient eux aussi distingués par le nom d’Ase.
Par la suite, les Vanes s’aperçurent que le géant Mimir indiquait à Hoenir toutes les décisions à prendre. Convaincus d’avoir été dupés, les Vanes décapitèrent Mimir et envoyèrent sa tête aux Ases.
Revenir en haut Aller en bas
Fonald Fuck
Mongoldorak
Fonald Fuck

Messages : 813
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 21

La figure de la géante Hyrrokkin dans la tradition scandinave Empty
MessageSujet: Re: La figure de la géante Hyrrokkin dans la tradition scandinave   La figure de la géante Hyrrokkin dans la tradition scandinave I_icon_minitimeJeu 28 Fév - 13:50

Ah t'es revenu(e) Oul ?
Revenir en haut Aller en bas
Ryfalgoth
Salengro Von Rienafoutr
Ryfalgoth

Messages : 9044
Date d'inscription : 29/08/2010
Age : 25
Localisation : Groville, Groland
Humeur : Grozours
Emploi/loisirs : J'sais pas

La figure de la géante Hyrrokkin dans la tradition scandinave Empty
MessageSujet: Re: La figure de la géante Hyrrokkin dans la tradition scandinave   La figure de la géante Hyrrokkin dans la tradition scandinave I_icon_minitimeJeu 28 Fév - 21:12

Ça manque de Nicky Minaj et de cannabis cela dit.

_________________
I'm the evidence.
You passed the test and that's so good for you
Oh love, will you read the letters I will send to you ?


Rédacteur sur Generation-Nintendo.com, un forum, des articles, tests, et des lives !

Citation :
Mes cons ont écrit
Le problème, c'est que Ryfalgogoth n'a pas la même vision de la vie ; la sienne, c'est s'asseoir sur son canapé, un Ricard aux lèvres, devant Télé foot'.
Ryfalgogole, poète, homme politique, religieux et philosophe, du XXIème siècle.
Ryfalgoth vend son groupe, aux majors, pour se faire du fric facile, sur le dos des beumeux. Et c'est bien !
Les peintres sont des paresseux qui restent à glander à la fenêtre et baver sur les paysages, mais il peindra des tv.
Ouais, mais Vince, c'est le stade supérieur. Il est même trop paresseux pour manger.
Revenir en haut Aller en bas
http://generation-nintendo.com/
Contenu sponsorisé




La figure de la géante Hyrrokkin dans la tradition scandinave Empty
MessageSujet: Re: La figure de la géante Hyrrokkin dans la tradition scandinave   La figure de la géante Hyrrokkin dans la tradition scandinave I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La figure de la géante Hyrrokkin dans la tradition scandinave
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans les steppes de l'Asie centrale ( Borodine )
» _Ne pas se faire prendre l'appareil photo à l'entrée ou dans la salle.
» Jouer seule dans un bar : comment m'amplifier
» Camera dans l'usine !
» Basse dans ta face PLEASURE - Glide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Metal France :: ♦ Divertissement ♦ :: Arts-
Sauter vers: